Ruby Fortune Casino
Ruby Fortune Casino

€750 EN BONUS

1e / 2nd / 3e dépôt: Bonus jusqu'à €250 • Nouveaux clients uniquement • Dépôt min : €10 • Conditions de mise : 70x

Termes promotionnels Inscrivez-vous

Euphorie du coureur, dopamine ou cannabis ?

Vingt minutes de course légère suffisent pour augmenter considérablement le taux de dopamine. Les sports de haute intensité tels que le running offrent l’opportunité à votre cerveau de commencer à sécréter l’hormone du bonheur juste après quelques minutes d’exercice. Cette libération vous permet d’être plus alerte, plus concentré et améliore votre motivation. Et pour couronner le tout, cela rend l’entraînement plus amusant ! Dans cet article, nous comparons les effets de la dopamine et des endocannabinoïdes avec ceux du cannabis.

Quand le cerveau libère la dopamine

Comme dit précédemment, il suffit de vingt minutes d’activité physique légère ou modérée pour augmenter son taux de dopamine. D’autres activités agréables comme écouter une comédie dans un podcast, manger du chocolat ou gagner le jackpot avec vos jeux de casino préférés vous font tous vous sentir bien à des degrés divers. C’est parce que chacun d’eux, dans une certaine mesure, vous fait planer. Ces activités activent une région du cerveau, appelée le noyau accumbens, qui joue un rôle central dans le circuit de la récompense, déclenchant la libération d’hormones comme la dopamine. La grande différence entre les hormones naturelles (synthétisées par l’organisme) et les drogues psychoactives, est l’intensité des réactions provoquées. Quand d’un côté, les effets sont plus nuancés, de l’autre ils sont plus prononcés. D’ailleurs, la régularité est un point essentiel pour permettre au corps de sécréter un maximum de dopamine nécessaire à la motivation. Ainsi, la reprise de la pratique sportive peut ne pas être agréable au début.

Qu’est-ce que les endocannabinoïdes ?

Les endorphines ne sont pas les seules substances à provoquer des réactions sur l’organisme des coureurs. En effet, en 2015, un chercheur allemand a découvert que les endocannabinoïdes et plus exactement l’anandamide étaient responsables de l’euphorie à laquelle sont confrontés les sportifs. Les endocannabinoïdes sont naturellement présents dans le corps. Pour nous en apporter davantage, il est nécessaire de se nourrir. On en trouve dès la naissance dans le lait maternel, mais aussi dans les oméga-3 (les huiles de poisson par exemple). Pour déclencher les effets que nous connaissons tous, les endocannabinoïdes, tout comme les substances présentes dans le cannabis, se fixent sur des récepteurs précis qu’on nomme « récepteurs cannabinoïdes ». Les endocannabinoïdes permettent de transmettre des informations au corps et ainsi de réguler l’appétit, la fatigue et la perception de la douleur par exemple. Un marathon à Jérusalem Source : Wikimedia

Comment la marijuana affecte-t-elle les performances des athlètes ?

Après l’alcool, c’est la marijuana qui est la drogue la plus utilisée. Selon les sportifs qui en consomment, les effets des stupéfiants à base de cannabis permettent de rendre la pratique plus agréable. Certains affirment même qu’ils seraient un plus pour la récupération, à l’image du shaker de protéines ou de la boisson isotonique dont les effets sont limités. C’est d’ailleurs Marcel Bonn-Miller, professeur adjoint de psychologie à la faculté de médecine Perelman de l’Université de Pennsylvanie, qui le confirme en disant que « l’une des propriétés est d’améliorer votre capacité à vous entraîner. L’autre est orienté vers le rétablissement ». Nous ne sommes pas loin des effets de certains produits dopants finalement.

Marijuana Marathon Man

Dans le monde du running, on peut citer le coureur Jeff Sperberg qui a un rituel très particulier. En effet, après la fin de chaque course, en plus de s’étirer et d’avaler son shaker de protéines, il se lance dans l’inhalation de marijuana à l’aide d’un vaporisateur, afin de récupérer plus rapidement. Évidemment, il est loin d’être le seul à avoir ce genre de rituels et afin de promouvoir la marijuana en tant que traitement et ainsi de supporter sa légalisation, d’autres personnalités se sont lancées à la conquête de Twitter comme c’est le cas avec Marijuana Marathon Man qui est suivi par pas moins de 5000 personnes. Lors des courses, on peut le voir portant un t-shirt sur lequel est imprimé un logo représentant la marijuana. Il espère ainsi interroger les foules sur l’intérêt de la plante.

10 femmes célèbres qui ... Les auteurs célèbres qui ...